Select Page

Lignes directrices pour la formation des bibliotechniciens

Remerciements – Association canadienne des bibliothèques – Groupe de directeurs et coordonnateurs de programmes de bibliotechnicien et responsable du GIB : Révisé en mars 2011, initialement approuvé en 1991.

Introduction

L’Association canadienne des bibliothèques (ACB) a établi les présentes lignes directrices afin de promouvoir l’excellence en ce qui concerne la formation et l’éducation des bibliotechniciens. Ces lignes directrices visent à servir de norme nationale qui sera utilisée tant par les établissements d’enseignement du Canada que par les employeurs qui ont besoin de déterminer les capacités des diplômés des programmes. Le groupe d’intérêt sur les bibliotechniciens de l’ACB (GIB), sous la direction du responsable du GIB, était chargé de produire la présente révision des lignes directrices. Le document a été produit en consultation avec les directeurs et coordonnateurs de programmes des établissements canadiens offrant des programmes de bibliotechnicien.

L’Association canadienne des bibliothèques a établi les présentes lignes directrices afin de décrire des programmes de bibliotechnicien de grande qualité, dont les principales composantes sont des formateurs qualifiés, des systèmes de soutien appropriés au sein de l’établissement d’enseignement, des possibilités de stages supervisés et, par-dessus tout, un programme d’enseignement qui répond aux besoins des employeurs.

Par souci de simplicité, compte tenu du fait que le nom des programmes varie d’un établissement à l’autre et d’une province à l’autre, une terminologie normalisée est utilisée tout au long des lignes directrices. L’expression « programme de bibliotechnicien » renvoie à des programmes tels que techniques de la documentation, techniques de bibliothèque, library studies, library arts and documentation technology, et library and information technology. Le terme « bibliotechnicien » désigne également les techniciens en bibliothèque, les techniciens en documentation, etc. Le terme « bibliothèque » englobe les centres de ressources d’apprentissage, les médiathèques, les centres de documentation et d’autres expressions en usage pour décrire les bibliothèques. Le terme « directeur de programme » désigne le coordonnateur, le chef ou la personne responsable de superviser le programme.

Le rôle du bibliotechnicien

Les bibliotechniciens jouent un rôle important parmi le personnel d’une bibliothèque, puisqu’ils occupent un poste ayant un niveau de responsabilité entre celui de commis et de bibliothécaire. Ils soutiennent et aident les bibliothécaires dans la prestation des nombreux services des bibliothèques. Ils peuvent diriger le travail du personnel de bureau, d’étudiants-assistants, d’autres bibliotechniciens et, sous la direction d’un bibliothécaire, peuvent être responsables d’une section ou d’un service de la bibliothèque. Ils peuvent aussi s’occuper d’une petite bibliothèque.

Les bibliotechniciens travaillent dans toutes sortes de bibliothèques : collégiales et universitaires, publiques, scolaires et spécialisées (gouvernement, entreprise, industrie, professions, etc.). Ils doivent également accomplir des tâches liées aux bibliothèques, comme la gestion des documents.

Conditions d’admission

Un diplôme d’études secondaires ou l’équivalent est la condition minimale d’admission au programme de bibliotechnicien; cependant, des disposition spéciales peuvent être prises pour l’admission d’étudiants adultes qualifiés. Des compétences démontrées en anglais ou français écrit et parlé (selon le cas) sont requises. Les conditions d’admission peuvent varier d’un établissement à l’autre. Dans certains programmes, l’admission peut reposer sur la recommandation du directeur du programme de bibliotechnicien qui peut faire appel à divers mécanismes, tels que des entrevues en personne et des examens normalisés, pour évaluer les titres de compétence, les compétences linguistiques, les compétences en communication, la motivation et l’attitude du candidat; tandis que, dans d’autres programmes, l’admission repose sur la satisfaction des conditions d’admission de l’établissement.

Programme d’enseignement

A. Durée

La plupart des programmes s’effectuent en deux années d’études. Les programmes au Québec durent trois ans, où une année est consacrée à la formation générale. En raison de l’évolution rapide de la technologie, les étudiants à temps partiel devraient normalement achever le cours en cinq (5) ans. Un diplôme est remis à la fin du programme.

B. Programme d’études

Cours techniques Acquisitions :

  1. Vérifier les demandes dans des outils bibliographiques appropriés.
  2. Vérifier les demandes par rapport au fonds documentaire et aux fichiers de commande.
  3. Déterminer les sources appropriées pour l’achat de matériel.
  4. Préparer les bons de commande.
  5. Tenir les dossiers d’acquisition.
  6. Recevoir le matériel et le réclamer au besoin.
  7. Faire la tenue de livres.
  8. Préparer les listes d’échanges.
  9. Tenir les notices des publications en série.
  10. Tenir les dossiers du service de reliure.
  11. Préparer le matériel pour le service de reliure.
  12. Tenir les dossiers des licences.
Catalogage et indexage :
  1. Appliquer les règles d’analyse documentaire et de choix de vedettes-matière et de descripteurs de sujet provenant de diverses listes de vedettes-matière et d’autres vocabulaires contrôlés.
  2. Appliquer les règles d’analyse documentaire et de choix de numéros de classification provenant du système de la Library of Congress et de la classification décimale de Dewey.
  3. Établir et tenir des listes de mots vedettes et des renvois.
  4. Tenir les catalogues de la bibliothèque et la liste des rayons conformément aux règles de classement reconnues.
  5. Appliquer les tables Cutter et d’autres systèmes de numérotation des livres.
  6. Coder les notices catalographiques conformément au format MARC.
  7. Appliquer les règles de catalogage de base acceptées à l’échelle internationale pour la description et l’accès.
  8. Saisir les notices catalographiques.
  9. Effectuer le catalogage dérivé.
  10. Rechercher la copie de catalogage dérivé, vérifier l’information de catalogage et modifier les notices.
  11. Effectuer le catalogage original.
  12. Appliquer des schémas de métadonnées.
  13. Indexer des collections spéciales.
  14. Être conscient des divers types de règles de classement utilisées pour les ressources imprimées et électroniques.
  15. Tenir des thésaurus et les utiliser pour l’indexage de divers types de documents.
Sélection :
  1. Contribuer aux politiques de développement des collections.
  2. Aider à sélectionner le matériel pour les collections.
  3. Aider à épurer la collection.
Circulation :
  1. Administrer le comptoir de prêt en supervisant les systèmes de facturation, les statistiques, les dossiers, etc.
  2. Superviser l’entretien des collections.
  3. Administrer une collection en réserve.
Référence :
  1. Mener des entrevues de référence afin de confirmer les besoins des usagers.
  2. Répondre à divers types de demandes de référence.
  3. Utiliser des outils de référence normalisés pour répondre à des questions de référence de base.
  4. Faire des recherches dans les catalogues de bibliothèque, les bases de données de recherche et sur le Web pour trouver de l’information.
  5. Utiliser des ressources spécialisées pour trouver de l’information dans des domaines sélectionnés, comme la santé.
  6. Reconnaître et renvoyer toute question de référence exigeant plus d’expertise.
  7. Instruire les clients de la bibliothèque sur l’utilisation des ressources.
  8. Trouver le matériel résultant de demandes de référence.
  9. Compiler des bibliographies sur des sujet définis.
  10. Préparer du matériel didactique sur l’utilisation des ressources de la bibliothèque.
  11. Aider à la prestation des services d’actualité.
Prêts interbibliothèques :
  1. Vérifier les demandes dans des outils bibliographiques appropriés.
  2. Vérifier les demandes par rapport aux fonds locaux.
  3. Trouver et sélectionner le ou les emplacements appropriés.
  4. Envoyer des demandes de PEB ou y répondre.
Programmes de bibliothèque :
  1. Organiser des programmes de bibliothèque.
  2. Mener des programmes d’information, de formation, de sensibilisation et de loisirs, ainsi que des activités spéciales.
  3. Créer des documents d’accompagnement pour les programmes de bibliothèque.
Promotion de la bibliothèque :
  1. Créer du matériel de promotion de la bibliothèque.
  2. Organiser des campagnes ou des activités locales de promotion de la bibliothèque.
Compétences en technologie :
  1. Utiliser des logiciels généraux pour les bases de données, les documents, les présentations et les feuilles de calcul.
  2. Concevoir des bases de données rudimentaires et utiliser le logiciel pour les gérer.
  3. Utiliser et évaluer le logiciel de gestion de la bibliothèque.
  4. Créer et maintenir des applications Web.
  5. Utiliser des outils Web comme des blogues pour les communications et les services de la bibliothèque.
  6. Utiliser divers systèmes commerciaux de recherche.
  7. Concevoir des recherches pour trouver de l’information dans les catalogues de la bibliothèque, dans les bases de données de recherche et sur le Web.
  8. Créer divers types de matériel audiovisuel, comme des présentations PowerPoint et des transparents.
  9. Avoir d’excellentes compétences de frappe.
Compétences en milieu de travail :

Les diplômés des programmes de bibliotechnicien doivent aimer aider les gens à trouver de l’information, adopter une approche de travail méthodique et être créatifs ainsi que faire preuve d’un grand souci du détail. Ils doivent présenter d’excellentes aptitudes dans les domaines suivants :

  1. Analyse.
  2. Communication.
  3. Informatique.
  4. Service à la clientèle.
  5. Travail détaillé.
  6. Souplesse.
  7. Respect des directives.
  8. Travail autonome et en équipe.
  9. Interactions interpersonnelles.
  10. Organisation.
  11. Gestion du temps.
  12. Bonnes capacités d’analyse.

C. Stage pratique

La durée du stage pratique est généralement de 30 jours. Cette durée peut varier d’un établissement à l’autre, mais ne devrait pas être inférieure à 20 jours. Le stage pratique devrait être soigneusement planifié par le directeur du programme en consultation avec le superviseur approprié à la bibliothèque ou aux bibliothèques locales où le stage aura lieu. Il est souhaitable que chaque étudiant reçoive une grande variété d’expériences pratiques dans différents types de bibliothèques. Il est recommandé que l’étudiant et le superviseur sur le terrain fournissent tous deux des rapports d’étape au directeur du programme.

Un séminaire de suivi ou d’accompagnement est également recommandé pour discuter de l’expérience sur le terrain et la relier plus étroitement aux travaux de cours dans le programme. Chaque stage pratique devrait constituer une nouvelle expérience d’apprentissage des bibliothèques. Habituellement, cela implique d’éviter les bibliothèques où l’étudiant a déjà travaillé, ainsi que la bibliothèque de l’établissement d’enseignement où le programme est offert.

D. Programmes à temps partiel

Afin de rendre la formation de bibliotechnicien accessible aux étudiants à temps partiel ou hors campus, le programme de bibliotechnicien peut être offert sous forme de formation continue, d’éducation permanente, de cours du soir ou en ligne par l’intermédiaire de l’établissement d’enseignement. Avant de présenter un tel programme, l’établissement doit consulter le comité consultatif du programme de bibliotechnicien. (Voir la page 10 pour obtenir de plus amples renseignements sur les comités consultatifs.)

Là où un tel programme existe, il doit satisfaire les normes de la formation de bibliotechnicien établies dans les présentes lignes directrices, ainsi que se conformer aux exigences du programme de bibliotechnicien offert par l’établissement. Les conditions d’admission et du programme d’études doivent être les mêmes pour les programmes à temps partiel et à temps plein. Il doit être possible d’effectuer un transfert complet entre le programme à temps plein et le programme à temps partiel et vice versa.

Formation continue

Les programmes de bibliotechnicien doivent veiller à ce que les étudiants diplômés soient conscients de la nécessité de poursuivre leur formation. Dans la mesure du possible, les programmes devraient travailler avec des organismes partenaires, comme des associations de bibliothèques et des bibliothèques locales, afin d’offrir des occasions de formation continue.

Ainsi, les normes d’éducation recommandées par les présentes lignes directrices peuvent s’étendre au-delà du programme de bibliotechnicien en tant que tel, et la norme de rendement des techniciens diplômés peut être maintenue à un niveau de qualité optimal.

Directeur et personnel du programme

L’administration de l’établissement d’enseignement devrait s’efforcer d’embaucher un directeur et des formateurs possédant de l’expérience dans différents types de bibliothèques et de services de bibliothèque. Le programme devrait être dirigé par un bibliothécaire possédant un diplôme d’études supérieures agréé en bibliothéconomie et une expérience professionnelle diverse d’au moins cinq ans. Outre le directeur, il est recommandé que le programme de bibliotechnicien ait un assistant (formateur ou assistant en éducation) qui est un bibliotechnicien ou bibliothécaire qualifié et expérimenté.

D’autres formateurs, chargés de cours invités et membres du personnel technique ou de bureau peuvent s’avérer nécessaires. Les formateurs devraient avoir un diplôme d’études supérieures dans le domaine qu’ils enseignent. Le directeur devrait avoir une charge de travail suffisamment réduite pour lui permettre d’accomplir ses tâches administratives. Du temps et de l’argent devraient être réservés au perfectionnement professionnel de tout le personnel. De plus, on devrait encourager le corps professoral à participer à des activités professionnelles.

Installations de soutien

A. Installations d’enseignement

Il doit y avoir suffisamment d’espace, d’équipement et de ressources documentaires pour le nombre d’étudiants inscrits au programme. Cela inclut de l’espace de laboratoire pour la préparation de projets et pour la démonstration et l’utilisation de tous les types d’équipement, de ressources et de logiciels actuellement en usage dans les bibliothèques. Le programme doit disposer des ressources ou outils bibliographiques nécessaires pour compléter la collection de la bibliothèque de l’établissement, en particulier les outils utilisés par le personnel de bibliothèque, qui ne sont peut-être pas disponibles régulièrement ou en quantité suffisante pour les étudiants. Il est important que le programme ait accès à suffisamment d’installations et de services informatiques pour offrir de la formation et de l’expérience pratique sur des technologies et des logiciels de pointe.

B. Services de bibliothèque

Pour offrir un programme efficace de bibliotechnicien, il faut une bibliothèque répondant aux normes minimales recommandées dans les normes pour les bibliothèques des collègues canadiens (Standards for Canadian College Libraries). Les étudiants dans les programmes de bibliotechnicien doivent avoir un accès raisonnable à toutes les installations de la bibliothèque. Une collaboration et une communication complètes entre le personnel d’enseignement et le personnel de bibliothèque sont essentielles pour le programme. Il est possible d’organiser des exercices de laboratoire dans la bibliothèque pour les étudiants, mais la bibliothèque ne doit pas servir de base pour tous les stages pratiques et elle ne doit pas non plus considérer le programme de bibliotechnicien comme une source de main-d’œuvre non rémunérée.

C. Administration et budget

Le programme de bibliotechnicien est un programme de formation générale, qui doit trouver sa place administrative dans la division appropriée de l’établissement d’enseignement. Son administration doit être entièrement séparée de celle de la bibliothèque. De même, son budget doit être séparé et suffisant pour permettre son développement autonome. Le budget du programme doit couvrir à la fois la prestation sur place et en ligne (le cas échéant), l’entretien continu de l’équipement, les fournitures, les outils professionnels, etc., ainsi que le personnel approprié, au besoin, et sa formation continue. Le budget doit assurer la continuité et la croissance du programme d’année en année.

Comité consultatif

Un comité consultatif formé de représentants de bibliothèques et d’autres employeurs de la région devrait être établi, tant pour instituer un nouveau programme de bibliotechnicien que pour orienter et surveiller tout programme existant.

A. Rôle

Avant l’établissement d’un programme de bibliotechnicien, l’administration de l’établissement d’enseignement devrait mettre sur pied un comité consultatif. Lors de sa mise sur pied, le comité, en coopération avec l’administration, doit mener une enquête approfondie sur le marché régional potentiel pour des bibliotechniciens diplômés. Aucun programme ne devrait être offert sans une recommandation positive du comité fondée sur une telle enquête. À mesure que le programme progresse, le comité devrait continuer d’évaluer la capacité du marché d’absorber les diplômés du programme et conseiller le directeur en conséquence. Les comités consultatifs doivent également tenir compte de la mobilité des diplômés à l’extérieur de la région locale dans leur évaluation du marché de l’emploi. Dans les limites des présentes lignes directrices, le comité devrait conseiller le directeur du programme de bibliotechnicien sur le développement d’un programme d’enseignement adapté aux besoins des bibliothèques de la région.

Le comité consultatif offre un point central de partage d’information et de liaison entre le directeur du programme représentant l’établissement d’enseignement les employeurs des diplômés.

B. Composition

Outre le directeur du programme, le corps professoral et certains administrateurs qui sont membres d’office du comité consultatif, celui-ci devrait être composé de représentants des principales bibliothèques de la région. De plus, il est possible de demander à des représentants des associations de bibliothèques de la province (y compris les associations provinciales de bibliotechniciens), d’écoles ou de programmes universitaires supérieurs de bibliothéconomie pour les bibliothécaires scolaires, et des services de bibliothèques provinciales ou publiques de se joindre au comité.

Il convient de veiller à ce que les intérêts de toute grande bibliothèque ou de tout employeur important soient représentés. Après l’établissement du programme, un diplômé devrait être invité à faire partie du comité. En outre, un représentant étudiant peut être invité à siéger au comité.

Les membres du comité consultatif doivent être nommés par l’administration de l’établissement d’enseignement, en consultation avec le directeur. La durée de leur mandat devrait être définie et échelonnée, et le comité devrait être consulté à propos des nouvelles nominations ou des remplacements. Le président devrait être élu parmi les membres représentant les intérêts des bibliothèques et des employeurs, plutôt que parmi les employés de l’établissement d’enseignement qui siègent au comité.

C. Réunions

Les réunions doivent se tenir au moins une fois par année ou au besoin.

Emplacement des programmes

Les programmes de bibliotechnicien devraient être offerts uniquement dans des centres se trouvant à une distance raisonnable de plusieurs types de bibliothèques abritant des collections adéquates pour l’usage et les stages pratiques des élèves. Les établissements offrant des programmes en ligne doivent travailler étroitement avec la communauté des bibliothèques à l’échelle nationale pour veiller à ce que leurs étudiants aient accès à un stage pratique dans leur région. Les programmes devraient être institués seulement après qu’une enquête a indiqué la présence de suffisamment de débouchés pour les diplômés dans la région.

Réunion  nationale des directeurs et responsables des programmes de bibliotechnicien

Afin de coordonner la formation des bibliotechniciens dans l’ensemble du Canada et de veiller à ce que chaque programme respecte les normes globales, tout en reconnaissant les besoins locaux particuliers de chaque collectivité, les directeurs et responsables de programmes de bibliotechnicien sont encouragés à assister à la réunion annuelle nationale des directeurs et responsables de programmes de bibliotechnicien (tenue parallèlement au congrès de l’ACB).

Commentaire